Retour accueil

Vie de Prière

Retour « Vie de prière »

GRANDES ANTIENNES "O"


Pendant les sept derniers jours avant Noël, l'office de Vêpres comporte chaque jour une antienne solennelle qui est répétée avant et après le chant du Magnificat. Ainsi, même si la quatrième semaine de l'Avent se trouve raccourcie, la fête de Noël est précédée par sept jours de préparation directe. Ces sept antiennes commencent toutes par l’apostrophe O (d'où leur nom) et constituent comme un résumé de toutes les prophéties concernant le Messie. Elles répètent toutes la même prière « Viens... » et traduisent l'ardente imploration du peuple juif et de l'humanité entière qui, plus ou moins consciemment, attendent leur Sauveur. Nous pouvons utiliser ces antiennes comme prières pour nous préparer à Noël, en rassemblant tous les sentiments que le temps de l'Avent a éveillés dans nos cœurs.


Chaque antienne comprend deux parties faciles à distinguer. La première est tirée de la sainte Écriture, non pas toujours textuellement, mais en des termes qui en font bien reconnaître l'origine : O Sagesse (Ecclésiastique 24 et Sagesse 8) ; O Adonaï et Chef de la maison d'Israël ; O Rejeton de Jessé (Isaïe 11, 1) ; O Clef de la maison de David (Isaïe 22, 22) ; O Orient (Luc, I, 78) ; O Roi des nations (Jérémie 10, 7) ; O Emmanuel (Isaïe 8, 8). Dans la seconde partie, on répète, comme dans une litanie, le même appel : « Veni, venez », suivi d'une invocation qui varie avec chaque strophe.



17 décembre


 Le Christ est le Verbe de Dieu, la Parole dans laquelle s'exprime éternellement la Sagesse divine, celle par qui tout a été fait et qui déjà parvenait aux hommes à travers les merveilles de la création et les révélations de l'Ancien Testament. Il vient pour nous enseigner la route qui conduit à Dieu.



O Sapiéntia, quae ex ore Altissimi prodisti, attingens a fine usque ad finem, fortiter suavitér disponensque omnia : veni ad docéndum nos viam prudéntiae.



O Sagesse de la bouche du Très-Haut, toi qui régis l'univers avec force et douceur, enseigne-nous le chemin de la vérité, viens, Seigneur, viens nous sauver !




18 décembre


Le Christ est le Très-Haut, le Seigneur, le Fils de Dieu, déjà à l'Suvre avec le Père dans l'histoire d Israël. Il vient pour une nouvelle Pâque, pour nous délivrer de la puissance du démon.




O Adônai, et dux domus Israel, qui Moysi in igne flammae rubi apparuisti, et ei in Sina legem dedisti: veni ad rediméndum nos in brachio exténto.





O Chef de ton peuple d'Israël, tu te révèles à Moïse dans le buisson ardent et  tu lui  donnes la Loi sur la montagne, délivre-nous par vigueur de ton bras, viens, Seigneur, viens nous sauver !



19 décembre


Le Christ est le descendant de Jessé, père de David. Il vient pour établir le Royaume universel de Dieu.




O radix Jesse, qui stas in signum populorum, super quem continébunt reges os suum, quem Gentes deprecabùntur : veni ad liberàndum nos, jam noli tardàre.




O Rameau de Jessé, étendard dressé à la face des nations, les rois sont muets devant toi, tandis que les peuples t'appellent : délivre-nous, ne tarde plus, viens, Seigneur, viens nous sauver!



20 décembre


Le Christ vient pour libérer les hommes du péché.




O clavis David, et sceptrum domus Israël ; qui àperis, et nemo claudit ; claudis, et nemo àperit : veni et educ vinctum de domo càrceris, sedéntem in ténebris, et umbra mortis.




O Clé de David, ô Sceptre d'Israël, tu ouvres, et nul ne fermera , tu fermes, et nul n ouvrira : arrache les captifs aux ténèbres ,viens, Seigneur, viens nous sauver !





21 décembre


Le Christ est la vérité : celui dont la présence éclaire pour toujours la vie humaine. Il vient pour nous apporter une pleine révélation.




     O Oriens, splendor lucis aeternae  et sol justitiae : veni, et illùmina sedéntes in ténebris, et umbra mortis.





O Soleil levant, splendeur de justice et lumière éternelle, illumine ceux qui habitent les ténèbres et l'ombre de la mort, viens, Seigneur, viens nous sauver !



22 décembre


Le Christ est le fondement de l'ordre nouveau, dans lequel cesse la distinction entre le peuple juif et les nations païennes. Il est le nouvel Adam en qui le Père voit l'achèvement de son dessein. Il vient pour nous incorporer à lui et récapituler en lui tout l'univers.



     O Rex Géntium, et desideràtus eàrum, lapisque angulâris, qui facis ùtraque unum : veni, et salva hominem, quem de limo formâsti.





O Roi de l'univers, ô Désiré des nations, pierre angulaire qui joins ensemble l'un et l'autre mur, force de l'homme pétri de limon, viens , Seigneur, viens nous sauver !



23 décembre


Le Christ est Dieu fait homme. Il vient habiter parmi nous (« Emmanuel ») et nous sauver.




     O Emmànuel, Rex et légifer noster, exspectàtio Géntium, et Salvàtor eàrum, : veni ad salvàndum nos, Domine Deus noster.




O Emmanuel, notre Législateur et notre Roi, espérance et salut des nations, viens, Seigneur, viens nous sauver!