Arquenay Vivre de belles vacances 2020 !

Voilà l’été ! Voilà les vacances !

Un grand nombre de personnes se prépare à partir ailleurs, loin des habitudes et du quotidien, en laissant de côté soucis et préoccupations. C’est nécessaire et bien agréable.

Les vacances, à quoi cela fait penser ?

Cela fait penser à : liberté, dépaysement, repos, temps disponible, joie, ressourcement, paix, création, lumière, découverte, paysage, intériorité, pèlerinage, randonnée, navigation, voyage, beauté, contemplation, tranquillité, rencontres, émerveillement, nouveau rythme de vie, détente ; autrement dit, vaquer à de nouvelles occupations, se poser, se reposer, déposer toute sa personne…

Le temps des vacances !

Oui, remercions pour ce temps qui est donné comme un temps de ressourcement, de découverte, de réflexion, de mûrissement, de changement… sans oublier que pour beaucoup c’est aussi un temps de travail au service des autres…

Etre en vacances… n’est-ce pas un état, une situation dans laquelle nous sommes ?

Oui, c’est bien notre disposition, notre disponibilité et la liberté intérieures qui importent, c’est-à-dire le cœur de notre être profond…

« Bénis le Seigneur, ô mon âme, bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits ! » Ainsi tout ce que nous découvrons et aimons, ce qui nous surprend, peut nous rapprocher de Dieu.

Que faire pendant le temps des vacances ?

Parfois on peut penser qu’être en vacances, c’est n’avoir rien à faire ! Une sorte de farniente !

C’est aussi un temps où l’on dispose de son temps librement.

Quelle liberté et quel luxe incroyables de ne pas se sentir tenu par des horaires, des réunions, des rendez-vous et le stress qui va avec.

« Ce moment de pause, de parenthèse dans ma vie, me permet de repartir sur de meilleures bases. C’est m’offrir le temps que je n’arrive pas à m’accorder autrement. Savoir se reposer c’est savoir se respecter ! »

« Régulièrement, je prends une semaine ou deux de congés chez moi. Pouvoir se balader, lire ou écouter de la musique tranquillement me permet de retrouver une sérénité. »

Pendant les vacances, l’essentiel est peut-être de savoir trouver en soi la paix ?

Si pour certains, congés riment forcément avec destinations lointaines ou séjours en famille, pour d’autres c’est l’occasion de prendre du temps pour soi.

Il y a diverses manières de trouver en soi la paix et il en est un qui consiste à se reposer en Jésus.

Dans cette période de l’été, liturgiquement parlant en ce temps ordinaire, nous pouvons approfondir les enseignements du Christ, Lui qui nous invite à trouver le repos auprès de Lui.  Oui, « Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien. Sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer. »

Comment pouvons-nous comprendre que Dieu s’est reposé quand il est toujours à l’œuvre ?

La Création est offerte à l’être humain qui a la mission d’accomplir le travail de «cultiver et garder le « jardin »», mais aussi de se reposer à échéance régulière, de goûter cette paix de Dieu qui lui est offerte comme un « cadeau ». Cela est toujours vrai, il nous faut le prendre en compte pour trouver le repos.

Le salut de Dieu, en Jésus-Christ, est gratuit, absolument… C’est l’œuvre, le travail, de Jésus seul qui nous procure le vrai repos. Et lorsque nous accédons à ce repos, lorsque nous recevons la paix de Dieu, lorsque nous sommes réconciliés avec Dieu, nous pouvons alors le remercier et lui apporter, en quelque sorte, un peu de « repos » par notre amour et notre reconnaissance.

Enfin, notre repos dans la présence de Dieu nous fait agir tout en demeurant « en lui », dans sa paix, dans son repos ; nous pouvons agir, notamment, pour nous soulager et pour porter nos fardeaux les uns des autres…

Et pour nous, Petites Sœurs de Marie, qu’est-ce que les vacances ?

Nous ne prenons pas de vacances, nous ne partons pas en vacances !

Mais alors, vous allez dire que c’est impossible de tenir sans s’arrêter !

Qu’en est-il ?

Les vacances, c’est un cadeau de Dieu qui a saveur d’éternité, du jour qui ne finit pas ; c’est entrer dans le monde de la gratuité, de la présence, de la communion !

Nous ne pouvons que faire nôtres, du moins en partie, les dix commandements du bon vacancier :

1. Un bon moment, chaque année, tu choisiras
Pour te reposer et te refaire sainement.

2. Tes amis et tes parents, tu visiteras
Pour retourner à tes origines respectueusement.

3. Sous le soleil, en silence, tu prieras
Pour laisser le Seigneur te parler chaleureusement.

4. Chaque matin tout heureux tu te lèveras
Pour accomplir tes œuvres bellement.

5. La terre, l’eau, le vent, tu toucheras
Afin de rendre grâce pour la vie reçue abondamment.

6. Le ciel, les étoiles et les astres tu contempleras
Pour te rappeler que Dieu t’aime infiniment.

7. Tous les jours tes exercices physiques tu feras
Sans oublier tes exercices spirituels fidèlement.

8. Les oiseaux du ciel et les bêtes de la terre tu écouteras
Pour te rappeler ton créateur merveilleusement.

9. Ton cœur, tes yeux, tes oreilles tu ouvriras
Pour les remplir de beauté quotidiennement.

10. À la fin de ce repos, ton Seigneur tu remercieras
Pour mieux apprécier les dons reçus gratuitement.

Alors chacun, chacune peut vivre en plénitude le temps des vacances.

« Je sais en qui j’ai mis ma foi » ; cette assurance est source de paix. « Nous devrions être remplies de joie, d’espérance, d’assurance, de paix et de sérénité, parce que nous savons où nous allons, et en qui nous avons cru. » écrit Mère Marie de la Croix à la suite de Saint Paul !

Et, concrètement parlant que se passe-t-il à Arquenay cet été 2020 ?

Pour nous un départ en vacances ne fait pas partie du programme ordinaire, ce qui ne nous empêche pas de vivre une journée de détente de temps à autre, sur place, à la Cotellerie avec nos Frères, ou ailleurs…

Mais cette année est toute particulière puisque le chantier est en cours et que les entreprises s’activent une bonne partie de l’été !

Nous sommes donc sur le terrain, pourrions-nous dire, en allant sur le chantier pour admirer les travaux déjà accomplis, en prenant des photos au fur et à mesure ce qui permet de revoir l’état de la poutre maitresse menaçante, chose déterminante pour engager les travaux…

Quelle aventure pour notre Communauté Notre Dame de Nazareth ! Oui, mais ce n’est pas fini et nous mettons Saint Joseph à contribution pour arriver jusqu’au bout de ce projet !  

Enfin, vivons ce temps de vacances… en allant à la rencontre des autres, en entretenant notre désir de nouveauté et en reprenant souffle avec l’aide de l’Esprit Saint et en compagnie de Marie Mère du Rédempteur !

                 Belles vacances 2020 à vous !

Les Petites Sœurs de Marie